Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/01/2012

SO FOOT, HORS SERIE SPECIAL SUPPORTERS

VOYAGE DANS LES TRIBUNES DU MONDE

img-so-foot-hors-serie-supporters-1324303898_x461_articles-151081.jpg

Pour commencer l'année 2012, le mensuel SO FOOT nous propose un Hors Série consacré aux peuples des supporters du Monde entier. Pour le prix modique de 5 euros (moins cher qu'un paquet de clopes), SO FOOT nous fait visiter les tribunes des supporters. Bien sûr, tout n'est pas "tendre" dans ce hors série, puisque les auteurs nous proposent de découvrir tous les sipporters du Monde, des pires d'entre-eux jusqu'aux plus sympathiques et cotoyables. Supporters extrêmistes, aux idées nauséabondes, avec des nostalgiques du nazisme ou de Mussolini, ceux-là occupent l'essentiel des pages de cet opus. Mais place est faite aux VRAIS supporters, ceux qui soutiennent leur club, comme NANTES, sans sombrer dans l'idéologie fascisante comme ceux de la LAZIO. Cet hors série de SO FOOT nous permet de nous infiltrer dans le monde des supporters, et pour un club amateur comme l'ASSO 34, nous apporte un éclairage pertinent sur ces gens qui remplissent les tribunes des stade de football, parfois jusqu'à l'extrême... Je vous fais part des différents chapitres de cette publication de SO FOOT, page après page, en essayant de garder les choix des titres. Lire ci-dessous:

Mark ROBERTS, le plus célèbre "streaker" du Monde. Working Class Zero: l'histoire de Matthew SIMMONS, celui qui a pris les crampons d'Eric CANTONA dans le buffet en 1995. Gens de DUBLIN, où comment être supporter en IRLANDE, un pays où se fout du foot. BOULOGNE BOYS à la sortie du Parc des Princes. GREC PLUS ULTRA chez les supporters violents de la Grèce. Depé et de fureur: retour sur la courte vie de Patrice DE PERETTI, ultra de l'O.M. mort à 28 ans. Vie et Mort au virage AUTEUIL, encore au Parc...Le pays où il fait bon mourir, reportage chez les supporters de BOCA JUNIORS, qui continuent de jeter les cendres de leurs défunts sur la pelouse de la "Bombonera". LES BARRAS BRAVAS, une plongée chez les supporters argentins les plus tarés et racistes de la planète. MILLWALL, l'enfer du Den, où l'on rencontre les supporters les plus racistes, violents et sauvages d'Angleterre, les hooligans sont des enfants de choeur...Retour dans le passé, avec le drame d'HILLSBOROUGH, 95 morts en 1989. THIS IS UNITED: l'histoire du troisième club mancunien, le FC United. NANTES, La Vie Nouvelle, avec une visite chez l'association "A LA NANTAISE". ENTRE LES BARRES: enquête sur le football de banlieue. L'AJAX AMSTERDAM et ses supporters antisémites, de réels connards. ROCK THE CASA, le Maroc découvre le mouvement ultra à l'orientale. AU COEUR DU "MUR JAUNE", sublime reportage chez les supporters du BORUSSIA DORTMUND, en plein coeur de la Südtribüne, la plus grande tribune "debout" d'Europe. Berlin-Est REFAIT LE MUR, entre le Dynamo et le FC Union. UN AN SUR LA BUTTE: visite chez les ultras de Montpellier, spécialistes des bombes agricoles, sur la pente de l'ancienne butte Paillade. THE RAD PACK, présentation du troisième club de Belgrade, la capitale serbe, parmi les groupes de hooligans les plus redoutés d'Europe. PORT-FOLIO: photos de supporters. FABRIZIO TOFFOLO, ancien leader des "Irreducibili de la Lazio", club de Rome où les nostalgiques de Mussolini polluent les tribunes. BORDS DE MEUSE: rencontre en Wallonie avec les supporters de Charleroi et du Stantard de Liège. FIGHT CLUB, bagarres de rue entre fans d'Anderlecht et les Brussels Casual Service. LE PACTE DES LOUPS: étonnant voyage au LIECHTENSTEIN, petite principauté d'Europe coincée entre la Suisse et l'Autriche, avec les supporters du FC VADUZ (Club de la capitale). SUPPORTERS IMPROBABLES, la liste est longue: Ben Laden supporter d'Arsenal, PPDA et l'En-Avant Guingamp, Jean Carmet supporter de Nantes, et même Mike Tyson fan du Benfica.

SO FOOT, Hors Série "SUPPORTERS", 5 €, en vente libre chez les meilleurs marchands de journaux.

08/02/2011

SO FOOT N°83 FEVRIER 2011

 

Ca y est, la dernière livraison SO Footistique est parvenue jusque chez nos marchands de journaux le 2 février dernier.

 

SOMMAIRE COPIEUX ce mois-ci :

 

VIRGINIE EFIRA nous montre un zoli décolleté, sans surface de réparation, page 94. Mais comment ça tient en l’air, ces deux hémisphères ?

PIERRE LA POLICE nous dribble toujours aussi bizarrement. Ca cache quelque chose…

3 PAGES DE PUB contre la violence dans les stades avec FOOTBALL-RESISTANCE.COM

Roxane MESQUIDA nous fait un tennis-ballon. A-t-elle un lien familial avec Kléber ?

Est-ce qu’on voit vraiment la teub de Jean-Michel LARQUE page dix-sept ?

On en reparle page dizuit. S’agirait pas de s’tromper d’érection.

Le long voyage en bateau des équipes européennes pour se rendre à la Coupe du Monde 1930.

Des pachydermes jouent au foot page 23, monseigneur…

Un article à déconseiller aux dépressifs sur les joueurs de COREE-DU-NORD. Paraît qu’il y en a qui jouent en Suisse. Ca sonne comme l’Helvète Underground. Et JONG TAE-SE a essuyé ses larmes…

YANN M’VILA ne sait pas faire plus de 2 jongles. Il l’avoue à partir de la P34.

Les GENIES et AUTRES ESCROCS DU FOOT dansent le zouk dès la page 38. Marijana (non, pas Marijuana) KOVACEVIC en infirmière acerbe, LUCIANO MOGI, ancien directeur de la vieille dame, pas la Serbe non, la Juve…et en plus, il nous tire la langue ! GIOVANNI DI STEFANO, le bourlingueur, a croisé Saddam HUSSEIN et Jacques VERGES autour d’un verre de Perrier...JULIO, le Brésilien qui a voulu arnaquer les clubs d’UEFA. Mais le plus gros poisson de la bande de ces requins, rappelez vous supporters de l’OM !, JACK KACHKAR. Il s’explique en 7 pages, pour finalement avouer qu’il « n’a fait de mal à personne » C’est vrai que le port de l’écharpe « Nous sommes les Marseillais » lui sied bien. Lui l’sait bien…On le retrouve en dernière page pour une bio non autorisée.

Le CAHIER INTERNATIONAL revient visiter XAVI, le joueur privé de Ballon d’Or. Mate, mate, officionado, mets t’en plein la vue…Il y a toujours les nanas de joueurs aux poumons protubérants.

Et il paraît qu’Ibou BA fait de la boxe avec Paolo MALDINI. Délaissant les grands axes, j’ai pris la contre-allée.

Page 74, les cinquante-trois rumeurs les plus folles du foot, depuis Jean-Luc ETTORI communiste sur le Rocher, la touche de Luc SONOR (marrante celle-là !) et la pause pipi de BARTHEZ en pleine surface. La pelouse n’était pas assez arrosée. Un âne plane…

JENS LEHMANN, 61 capes dans la Mannschaft, était-il vraiment un dingue ? Il est pris au fond des filets à partir de la P78. J’ai les mains prises, chérie va ouvrir…

« Le jour où BRIAN LAUDRUP a disparu », entretien avec Thomas VINTERBERG.

Et enfin, la plus belle phrase du mag, par Simonetta GREGGIO, écrivaine transalpine (de cheval) : « En Italie, on a le foot et des filles à gros seins, et ça suffit largement »…Malédiction, tous en scène.

 

Junge Männer volt ihr ewig Traümen No.

 

Il fait beau actuellement. Raison de plus, pour reprendre la banane, de se jeter sur le dernier SO FOOT N°83, Février 2011, toujours 3 euros 50, et toujours pas remboursé par la Sécu. Et si tu t’abonnes, tu peux t’offrir le maillot de CRUYFF, celui avec le 14 dans le dos. 14, l’Homme Fort.

Bonne lecture à tous !

03/11/2010

SO FOOT FOOTBALL TOTAL ET CONTRE-CULTURE

LE LIVRE SOFOOT POUR 29,90€ !

 

Un magnifique pavé bien saignant, de plus d’un kilo, 34 centimètres de long sur 25 de large, vient plomber les rayons de nos kiosques et librairies…SO FOOT, FOOTBALL TOTAL & CONTRE-CULTURE, avec un radieux MARADONA en couverture, les doigts de pieds en éventail…

Je ne résiste pas au plaisir de recopier in extenso le texte de la 4ème de couve : « SO FOOT, le magazine déjà culte livre sa version unique du football. Une vision à contre-pied, souvent drôle, où le football est à la fois religion, science, business, esthétique, langage, affaire d’identité et d’intimité…Où l’on croise tous les héros du magazine : des stars pop Diego MARADONA, George BEST, Johan CRUYFF ou Paul GASCOIGNE aux maîtres ès science footballistique Coco SUAUDEAU, Arrigo SACCHI ou Rafael BENITEZ…Le livre qui définit enfin la culture foot. »

 

SO FOOT nous livre là une œuvre gourmande, sucrée salée, pleine de pépites et de pages mémorables, richement illustré de superbes photos ou de dessins, entre autres, de Stéphane MANEL ou Cyrille FOURMY. L’ouvrage est organisé en huit chapitres : Langage ; Sacré ; Identité ; Intime ; Esthétique ; Business ; Culture ; Stratégie. Au fil des pages, nous parcourons des articles à haute teneur littéraire et scientifique ainsi qu’une incroyable iconographie, des photos vintage , des portraits superbes en N&B ou en couleurs, parfois fanées, des illustrations rares. Allez, quelques pages choisies pour vous mettre l’eau à la bouche :  sparadrap sur la bouche de George BEST, Diego MARADONA en compagnie d’une fausse CICCIOLINA, les tablettes de chocolat de Paul GASCOIGNE, un retour sur le « dribble du siècle » contre l’Angleterre, le stade de Varsovie sous la neige, la culotte d’une supportrice de BOCA JUNIORS, des supporters anglais issus d’un autre âge, dont un est accompagné de sa mignonne grande sœur,  MARADONA se fait mousser dans son bain, une étude typologique des effets de causalité observés sur des individus exposés à des épreuves physiques à caractère podologique (en gros, l’évolution de la tronche des footballeurs, voir Alan BILEY en 1976), le roi PELE en direct du Cosmos, le Rock et le Foot avec les belles gambettes de Robert PLANT, la télé partout, même au cœur de l’Amazonie, etc, etc…

 

En outre le bouquin est truffé de citations célèbres issues du milieu footballistique et ses acteurs. Pêle-mêle : « Si tu es au point de penalty et que tu ne sais pas quoi faire avec la balle, marque d’abord et nous discuterons des autres alternatives plus tard » (Bill SHANKY).  « Un schéma tactique ne se décide pas en fonction de choix théoriques ou esthétiques » (Eric GERETS). «  La fiction sera toujours moins intense que le réel : quel scénariste pouvait écrire le coup de tête de Zidane ? » (Eric ROCHANT) ; « Robert Herbin voulait nous faire écouter du Wagner avant les matchs. Sans doute pour nous rendre plus guerriers… » (Dominique ROCHETEAU). « Deschamps, il a appelé son fils Dylan et il a l’intégrale de Sardou. Le mélange des deux en fait un type imparable. » (J.Louis MURAT). «  J’ai dépensé 90%  de mon argent en alcool et en femmes. Le reste, je l’ai gâché. » (Georges BEST).et enfin, pour finir et ne pas tout vous dévoiler, cette citation d’Albert CAMUS : «  Il n’y a pas d’endroit dans le monde où l’homme est plus heureux que dans un stade de football ». Quoique, au Chili, sous Pinochet, on ne voyait pas les choses sous cet angle-là…

 

SO FOOT, FOOTBALL TOTAL ET CONTRE-CULTURE est le livre qu’il vous faut. Il rend intelligent de façon agréable, sans douleur, tout en douceur, et nous apprend des tas d’anecdotes sur notre sport préféré !  A lire absolument, cet ouvrage mériterait d’être remboursé par la Sécu. En tout cas, voilà un bel antidote à la morosité ambiante. Publié chez SOLAR, il ne coûte que 29,90€. A réserver d’urgence pour qu’il rejoigne le pied de votre sapin fin décembre…Mais, ça m’étonnerait fort que vous puissiez attendre jusque là…

 

SO FOOT. FOOTBALL TOTAL ET CONTRE-CULTURE.191 pages de bonheur!... SOLAR Editions. 29,90€.

 

15:30 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)