Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/04/2010

MAMADOU NIANG EN MET 5 !

MAMADOU NIANG EN MET CINQ SUR LA JOUE D'UN "SUPPORTER"....

...qui a osé toucher la Ferrari de l'attaquant phocéen. On peut être supporter, être proche de ses joueurs préférés, mais cela ne donne pas tous les droits. Les joueurs méritent un minimum de respect. Le réaction de Mamadou Niang peut être assimilée à un réflexe, un coup de colère sur le vif. 

Une victoire et on oublie tout. Mercredi soir après le succès marseillais à Sochaux (0-1), José Anigo a accordé son pardon à Mamadou Niang «coupable» d’avoir giflé un supporter marseillais. «Par rapport à la vidéo qui circule sur Internet sur l'incident de Mamadou Niang avec un supporter, le club soutient son joueur. Il n'y aura pas de sanction», a annoncé le directeur de l’OM.

Pas de sanction mais un passage obligé par la case excuses pour l’attaquant sénégalais. «Je regrette mon geste par rapport au supporteur de Marseille, mais je n'ai jamais manqué de respect à un être humain. Les supporteurs n'ont pas tous les droits mais c'est vrai que je n'aurais pas dû m'emporter.» Le supporter auteur du coup de pied dans la Ferrari toute neuve de Niang ne s’est toujours pas excusé de son côté.

Pour voir la video, cliquez sur le lien ci-dessous:

http://www.youtube.com/watch?v=9ZMNGN8FlUY

14/04/2010

ERIC "THE KING" CANTONA

Mis à l'honneur dans le dernier n° du mensuel SO FOOT, ERIC CANTONA a connu une carrière très particulière.

cantona-eric-manchester.jpg

Eric CANTONA est né à MARSEILLE le 24 mai 1966 et bien avant de faire du cinéma et du théâtre, il a été joueur de football, portant les couleurs de plusieurs clubs, avec une carrière en dents de scie.

Formé à l'AJ AUXERRE, lancé dans le grand bain par Guy ROUX, Eric a gardé une profonde affection pour son club formateur: "La France ne mérite pas Auxerre, l'Angleterre sans doute, mais pas la France".

Après plusieurs hésitations, il signe à l'OM en 1988, le club de sa ville natale. Mais son comportement ne lui vaudra pas que des amis du coté du Vélodrome. Ainsi, lors d'un match amical, Gérard GILI décide de le remplacer en cours de match. CANTONA, offusqué, jette le maillot de l'OM. C'en est trop. A partir de là, Eric CANTONA va errer dans différents clubs Français, glanant ça et là quelques trophées: Bordeaux, Montpellier, Marseille, Nîmes où il décidera de résilier son contrat en 1991. Il annonce aussi son intention d'arrêter le football...

Mais tel un phénix renaissant de ses cendres, et sous la pression de nombreux amis (dont Paille et Fèvre), il gagne l'Angleterre. Une nouvelle ère débute pour Eric CANTONA. Essai infructueux à SHEFFIELD (ils doivent encore le regretter aujourd'hui), il signe à LEEDS UTD où il remporte le titre de champion d'Angleterre, premier titre de Leeds depuis 18 ans. Mais ses rapports avec les dirigeants de Leeds s'enveniment. En Novembre 1992, il signe alors pour MANCHESTER UNITED où sa carrière de rêve va démarrer. Il y connaîtra le succès et même la gloire: 4 championnats d'Angleterre, 2 cups, et plusieurs fois élu meilleur joueur du championnat anglais, par ses pairs ou par la presse. Son attitude sur la pelouse d'OLD TRAFFORD, col relevé, et ses coups de génie le font devenir ERIC THE KING. Il arrive même parfois que l'on entende la Marseille dans les tribunes... 

Par contre, son parcours en BLEU sera plus cahotique encore. Sanctionné et suspendu plusieurs fois, il n'a disputé que 45 rencontres en Bleu, pour y marquer 20 buts (quand même). Ses frasques entretiennent encore aujourd'hui sa légende. En 1988, il trâite le sélectionneur national de "sac à merde" (un an de suspenson); en 1991, il balance le ballon sur l'arbitre; et en 1995, c'est son fameux "mawashi-geri" contre un supporter de Crystal Palace et une nouvelle suspension à la clé...Il faudra même une intervention de Guy Roux auprès de François MITTERRAND pour lui éviter une peine de prison. Et sa carrière en Bleu s'arrêtera là, remplacé par un certain Zinédine ZIDANE au mileu de l'Equipe de France. Aimé JACQUET ne le retiendra pas pour l'EURO 96. Bilan très mitigé en Bleu donc, où CANTONA a loupé deux qualifications pour la Coupe du Monde en 1990 et 1994.

Ensuite, Eric CANTONA a pris les commandes de l'Equipe de France de beach-soccer (Championne du Monde en 2005), et c'est actuellement sur les planches d'un théâtre parisien que CANTO poursuit sa carrière.

eric_cantona_a_epouse_rachida_brakni_reference.jpg

"Quand les mouettes suivent un chalutier, c'est parce qu'elles pensent que des sardines seront jetées à la mer".

06/07/2009

TRISTE FIN DE CARRIERE POUR STEVE SAVIDAN

steve-savidan-.jpg

Savidan contraint à la retraite

Alors qu'il s'apprêtait à signer en faveur de l'AS Monaco, Steve SAVIDAN devrait finalement mettre un terme à sa carrière. La visite médicale passée en Principauté a en effet révélé que l'attaquant international du Stade Malherbe de Caen, âgé de 31 ans, souffre d'une anomalie cardiaque "d'apparition récente".

Annoncé depuis plusieurs jours du côté de l'AS Monaco, Steve SAVIDAN ne jouera finalement pas pour le club de la Principauté. L'international tricolore, qui compte une sélection* en Bleu, ne jouera même sans doute plus au football au niveau professionnel, car la visite médicale qu'il a passé avant de signer son nouveau contrat a révélé une anomalie cardiaque.

Le joueur a confirmé l'information lors d'une conférence de presse organisée ce samedi à La Turbie, au centre d'entraînement de l'ASM: "Suite aux différents examens réalisés dans le cadre du bilan médical d'embauche (...), il a été mis en évidence une anomalie cardiaque d'apparition récente. Compte tenu de la majoration du risque d'accident lors de la pratique du football, la signature à l'AS Monaco FC n'est plus possible. Il est aujourd'hui hautement probable que les médecins ne me laisseront pas poursuivre ma carrière".

"Une page qui se tourne"
savidan.jpg


Natif d'Angers, Steve Savidan a explosé au plus haut niveau sur le tard, sous les couleurs de Valenciennes avec qui il est remonté du niveau National à la Ligue 1. Après quatre saisons passées dans le Nord et au cours desquels il a marqué 61 buts en 144 matches, il a rejoint l'an dernier Caen, avec qui il a inscrit 14 buts en championnat, mais n'a pas pu empêcher la relégation du club normand. Désireux de poursuivre sa carrière en L1 et pourquoi pas espérer une sélection pour la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, l'Angevin trouve lors du mercato estival un terrain d'entente avec Monaco, intéressé par son profil de buteur.

Mais à 31 ans, il est plus que probable que cela sonne la fin de sa carrière, à l'image de ce qu'avait vécu Lilian Thuram l'été dernier avant de rejoindre le PSG. Très ému au moment d'annoncer la nouvelle, l'ancien Caennais veut toutefois se tourner vers l'avenir: "On attend des confirmations médicales mais je veux rassurer tout le monde sur mon état de santé. C'est une grosse déception de ne pas pouvoir signer à l'ASM FC car je voulais faire du rêve ici... Ma route va continuer, je vais rentrer à Caen pour poursuivre les examens et les recherches. C'est une page qui se tourne".

* Le 19 novembre 2008 au Stade de France face à l'Uruguay (0-0).