Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/07/2011

MONDIAL FEMININ: LES BLEUES S'OFFRENT UNE DEMIE EN ALLEMAGNE !

La France s'est qualifiée samedi pour les demi-finales du Mondial allemand.

mondial-feminin-2011.png

Auteurs d'une prestation exceptionnelle, les Bleues se sont qualifiées aux tirs au but face à des Anglaises complètement dominées. Bruno Bini a décidé de faire confiance au même onze que face au Canada. Ainsi, en raison de la suspension de Bérangère Sapowicz, exclue face à l'Allemagne, c'est Céline Deville qui est titularisée dans les buts. En défense centrale, Sabrina Viguier a retrouvé sa place aux côtés de Laura Georges aux dépens de Wendie Renard. L'Angleterre a débuté dans son 4-2-3-1 habituel avec la meilleure buteuse de l'histoire du football féminin anglais, Kelly White, placée en soutien de l'attaquante de pointe Ellen White. En quête d'un ticket pour les Jeux Olympiques 2012, l'équipe de France n'a plus perdu face à la sélection anglaise depuis 1974. Les Bleues restent ainsi sur cinq victoires et cinq nuls face aux Anglaises. A la 88eme minute, l'égalisation de Bussaglia apparaît comme une juste récompense après les efforts fournis par les Bleues pour égaliser. D'autant que la victoire a finalement été au bout.

743240_francaises-et-anglaises-devant-les-buts-francais-en-quart-de-finale-du-mondial-feminin-de-football-le-9-juillet-2011-a-leverkusen.jpg




Le jeu
Pour la première fois de son histoire, la France rallie le dernier carré d'une Coupe du Monde féminine. Mais que ce fut dur ! En première période, les Bleues ont réalisé le match presque parfait. Mise à part une inattention en tout début de partie, les filles de Bruno Bini ont dominé leur sujet et n'ont pas laissé le moindre espace aux Anglaises. Asphyxiées, ces dernières ne sont pas passées loin d'encaisser un but sur trois belles occasions tricolores. Avec une bien meilleure circulation du ballon et un quatuor offensif en vue, la France a regagné les vestiaires avec de légitimes espoirs de victoire. En seconde période, la maladresse française devant le but s'est accentuée. Sur leur troisième occasion, les filles de Hope Powell ont ouvert le score sur l'un des seuls errements défensifs des Tricolores. Dès lors, une attaque-défense s'est mise en place et a débouché sur une égalisation presque inespérée de Bussaglia. A dix contre onze (K.Smith boitant bas), les Bleues ont dominé outrageusement les prolongations, les Anglaises attendant les tirs au but. L'histoire s'est finalement bien terminée pour les Bleues avec ce succès au bout du suspense. Mercredi soir, elles affronteront les Etats-Unis ou le Brésil pour rentrer encore un peu plus dans l'histoire de leur sport.

Les Anglaises
Dans les buts, BARDSLEY a réalisé une très belle prestation. Décisive à plusieurs reprises malgré un style très académique, elle a longtemps retardé l'échéance. En revanche, la défense anglaise a grandement souffert, à l'image de sa capitaine F.WHITE, rapidement en difficulté. Sur les côtés, YANKEY a manqué tout ce qu'elle a tenté tandis que CARNEY n'a guère été plus en réussite. Devant, E.WHITE n'a guère pesé lourd face à la solide défense tricolore. Elle a manqué d'ailleurs une grosse occasion lors des prolongations. Quant à la star anglaise, K.SMITH, elle est a l'origine de l'ouverture de la marque. Blessée avant la fin du temps réglementaire, l'attaquante britannique n'a pas été remplacée et a fini le match en boitant…

Les Françaises
Auteur d'une sortie décisive en début de match, DEVILLE s'est quelque peu rassurée. En difficulté dans les airs, elle est fautive sur le but anglais. GEORGES a sauvé son camp dans les premières secondes, avant de se montrer impériale par la suite. Touchée en première période après avoir heurtée un poteau, LEPAILLEUR a été très préciuese, à l'instar de BOMPASTOR. Les deux milieux défensives SOUBEYRAND et BUSSAGLIA ont constamment agressé leurs adversaires et ont lancé à merveille leurs attaquantes. La seconde a égalisé d'une frappe limpide en toute fin de match. NECIB ne s'est pas montrée décisive, malgré quelques beaux gestes. Sur les côtés, ABILY et THINEY ont beaucoup tenté leur chance de loin. Sans réussite. Mais elles ont pesé sur la défense anglaise. A signaler la très belle entrée de THOMIS (67eme), qui a dynamité l'attaque française. En pointe, DELIE a joué à merveille son rôle de pivot pendant une heure. Très disponible, elle a cependant baissé de pied en seconde période tranchante.

L'arbitre : Mme Palmqvist (SUE)
L'arbitre suédoise Mme Palmqvist a fait preuve de laxisme sur quelques tacles un brin trop appuyés de la part des Anglaises. Elle n'a pas eu besoin de prendre des décisions qui ont bouleversé la partie.

01/07/2011

COUPE DU MONDE FEMININE: LA FRANCE EN QUARTS DE FINALE !

L' équipe de France féminine de football s'est qualifiée pour la première fois pour les quarts de finale du Mondial-2011 après sa victoire sur le Canada (4-0) jeudi à Bochum et celle de l'Allemagne face au Nigeria à Francfort (1-0).
C'est la première fois que les Bleues atteignent ce niveau de la compétition. Lors du seul autre Mondial qu'elles avaient disputé, en 2003, elles n'avaient pas pu sortir des poules.

En 2009, elles s'étaient également qualifiées pour les quarts de finales de l'Euro, s'inclinant aux tirs au but contre les Pays-Bas.
Après avoir très nettement battu le Canada à Bochum, les Françaises savaient que seule une défaite des Allemandes, immenses favorites de l'épreuve qu'elles disputent à domicile, pouvait les empêcher de valider leur billet pour les quarts.
L'Allemagne a souffert face aux championnes d'Afrique mais s'est néanmoins imposée 1-0. Avec six points chacune après deux matches, la France et l'Allemagne sont donc qualifiées pour la phase à élimination directe.
Le match France-Allemagne de mardi à Mönchengladbach en clôture du groupe A sera donc sans autre enjeu que la première place du groupe. Il se disputera devant plus de 50.000 personnes.

Rappelons-nous qu'en 2010, les Bleus avaient quitté la Coupe du Monde en car...

28/06/2011

HOMOPHOBIE CHEZ LES FEMININES: INTOLERABLE POUR MOI & POUR L'ASSO 34 !

 MESSAGE  RECU PAR ALL OUT "EQUALITY ENYWHERE", où je suis abonné, par respect pour les homosexuels quels qu'ils soient, et pour défendre leurs causes. Les insultes homophobes n'ont rien à faire sur un terrain de foot, surtout à l'ASSO 34.

Chère amie, cher ami,

Avant même le coup d’envoi de la Coupe du monde de football féminin 2011 ce dimanche, certaines équipes ne jouent pas fair play.

Le New York Times vient de révéler (1) que la fédération de football nigériane mène une véritable chasse aux sorcières contre des joueuses de l’équipe nationale « non pas à cause de la qualité de leur jeu, mais parce qu’elles sont lesbiennes ». (2)

Pour ces joueuses, participer à la Coupe du monde est un rêve qui se réalise : imaginez-vous pouvoir être exclu(e) de votre propre équipe à cause de votre identité ?

Ce dimanche, alors que le Nigéria jouera le match d’ouverture de la Coupe du monde de football feminin, signez cette pétition pour demander à la fédération internationale de football - la FIFA - de condamner publiquement cette campagne homophobe, et de prendre des mesures pour y mettre fin. Nous remettrons vos signatures directement à l'institution.

La FIFA s'est déjà engagée à plusieurs reprises dans la lutte contre les discriminations à l'échelle internationale (3) : en 1961, la FIFA a exclu l’Afrique du Sud de la Coupe du monde à cause de son système d’apartheid, et ne l’a réadmise qu’en 1991, après la libération de Nelson Mandela. En 2001, la FIFA a adopté la Résolution de Buenos Aires et lancé l’ambitieuse campagne « Dites Non au racisme », afin de faire cesser les insultes racistes dans les stades. L'année dernière, c'est une mobilisation internationale qui a poussé le président de la FIFA à s'excuser après ses remarques déplacées envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans : « ce n'était pas mon intention de faire de la discrimination, et ça ne le sera jamais ... c'est exactement contre cela que nous [la FIFA] luttons. » a-t-il clarifié. (4)

Aujourd’hui, les personnes lesbiennes, gays, bi, et transgenres gagnent en visibilité dans le monde entier et s’impliquent dans la vie publique, mais elles se heurtent trop souvent aux discriminations et aux violences. C’est particulièrement vrai en Afrique, où des mouvements religieux fondamentalistes les marginalisent et les diabolisent, et où les lois discriminatoires et les préjugés homophobes pullulent. Parmi les cas d'aggression dans le sport récemment médiatisés, on compte celui de la joueuse de football sud-africaine Eudy Simelane, violée, battue et assassinée près de chez elle. (5)

C'est pourquoi au Nigéria, un pays où les lesbiennes sont parfois ostracisées et battues, la sélectionneuse nationale joue un jeu dangereux avec cette chasse aux sorcières. Mais nous pouvons agir : la FIFA dispose d’un vrai pouvoir moral qu’elle peut mettre au service de la lutte contre les discriminations. Alors que le coup d’envoi de la Coupe du monde de football féminin sera lancé ce week-end, prenez un instant pour demander à Joseph Blatter, le président de la FIFA, de condamner publiquement cette campagne homophobe, et d'affirmer haut et fort que l'homophobie n'a pas sa place dans le football.

www.allout.org/fr/fifa

Merci, et En avant !

Andre, Erika, Guillaume, Jeremy, Joseph, Nita, Oli, Prerna, Tile, Wesley et toute l'équipe de All Out


P.S. - Suivez notre campagne en temps réel sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter.