Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/12/2011

TIRAGE AU SORT DE L'EURO 2012

KIEV (AFP) - Un "groupe de la mort" rassemblera les Pays-Bas, le Danemark, l'Allemagne et le Portugal dans la poule B de l'Euro-2012 (8 juin-1er juillet), selon le tirage au sort effectué vendredi à Kiev.

Le tirage au sort a également donné: Pologne, Grèce, Russie, République tchèque (groupe A), Espagne, Italie, Eire, Croatie (groupe C), Ukraine, Suède, France, Angleterre (groupe D).

Le groupe B se détache comme le plus relevé. Les Pays-Bas (tête de série) sont vice-champions du Monde et se sont qualifiés sans problèmes. Ils rencontreront leur rival voisin, l'Allemagne, abonnée aux places d'honneur lors des derniers grands tournois (3e du Mondial-2006, 2e de l'Euro-2008, 3e du Mondial-2010). Le Portugal, qui a dû en passer par les barrages mais possède en Cristiano Ronaldo une arme fatale, et le Danemark en tant qu'outsider complètent ce groupe.

L'Espagne, championne du monde et d'Europe en titre, devra se frotter à l'Italie dans le groupe C. Leur dernière confrontation fut favorable aux Azzurri, vainqueurs 2-1 en amical le 10 août dernier. La Croatie et l'Eire tenteront de bousculer le statut des deux favoris latins.

Pologne et Ukraine, les deux pays organisateurs, ont hérité d'un tirage relativement clément en évitant notamment l'Allemagne, l'Italie et le Portugal. La Pologne affrontera la Grèce en match d'ouverture, le 8 juin à Varsovie, dans le groupe A qui compte également la Russie d'Arshavin et la République tchèque de Cech. Ces deux dernières partent légèrement favorites. L'Ukraine du vieillissant Shevchenko, elle, sera opposée à la Suède, la France et l'Angleterre.

11/08/2011

FRANCE-CHILI 1à1 UN CHILI CONCARNEAU.....

 

chile_flag.jpg

Laurent Blanc a été agacé par quelques erreurs de ses joueurs face au Chili. Mais globalement, le sélectionneur français a trouvé ce nul de très bonne qualité et estime que son équipe est sur le bon chemin.

Laurent Blanc, quelle est votre analyse du match face au Chili ?
J'ai passé une bonne soirée et vu un bon match de foot. J'ai vu une belle équipe du Chili, j'ai vu une équipe de France durant les 25 premières minutes d'un bon niveau. J'ai vu des joueurs hyper, hyper doués dans les deux équipes, j'ai passé une belle soirée. On aurait comme toujours aimé gagner ce match-là. On en a eu la possibilité à certains moments mais il faut reconnaître que le Chili s'est procuré quelques occasions de but et en a converti une qui est magnifique. Donc voilà, dans le contenu je suis assez satisfait de la production des joueurs même si je suis toujours, et encore plus exigeant avec eux. Mais pour un match du mois d'août j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de qualité. Je pensais que cette équipe chilienne allait être un peu moins bien physiquement, mais comme elle tient le ballon, avec la qualité technique des joueurs qu'ils ont, ça a été une belle soirée.

Quel joueur chilien vous a impressionné ?
Toute l'équipe. Sanchez est le joueur de cette sélection. Il n'a pas signé à Barcelone pour rien. C'est un joueur que j'ai découvert quand il était à l'Udinese. Mais je peux vous dire qu'il n'y a pas que Sanchez dans cette équipe-là. L'ensemble est bien rodé. C'est un collectif qui aime avoir la possession du ballon. Ils ont des joueurs techniquement très doués. On l'avait dit avant, des fois on ne le pense pas, mais là je le pensais et ils ont confirmé que c'était une très bonne équipe.

Votre défense centrale vous a-t-elle plu ?
Oui, mais je n'ai pas regardé que la défense centrale. Quand on regarde une défense, on regarde les quatre joueurs, car il y a des couvertures importantes sur les côtés et la sentinelle devant qui protège l'axe central. Globalement, individuellement et collectivement et même si collectivement en seconde mi-temps il y a eu quelques coups mal jugés par notre défense, dans l'ensemble je suis assez satisfait par notre défense.

Le jeu vers l'avant vous a-t-il fait passer de bons moments ?
Oui. Je crois que pour avoir des situations comme ça, il faut bien maîtriser le ballon et pour le moment, je trouve qu'on ne maîtrise pas assez bien le ballon, que ce soit en partant de derrière ou que ce soit dans l'entrejeu pour pouvoir mettre en difficulté l'adversaire. On veut cette philosophie de jeu. Le vouloir, c'est bien. Le mettre en pratique, c'est quand même beaucoup plus difficile. Il faut être sûr techniquement et il faut être à mon avis au maximum de sa forme, ce qui n'est pas le cas ce soir pour l'ensemble des joueurs. Il faut avoir un collectif bien rôdé, ce qui a fait la différence entre l'équipe du Chili et la nôtre ce soir. Mais on a quand même su proposer des choses et marqué un joli but, on aurait pu en marquer d'autre. Dans l'ensemble je suis assez satisfait.

« Le petit Marvin a encore marqué des points »

Etes-vous satisfait de l'expérience de Marvin Martin plus en retrait ?
Il n'avait pas un rôle différent de celui qu'il a à Sochaux. On avait décidé de ne jouer qu'avec un demi-défensif devant la défense parce qu'on avait décidé de rester au contact de cette équipe chilienne car on savait qu'elle conservait très bien le ballon. Avec Samir Nasri, ils avaient la charge de mener le jeu. Le petit Marvin a encore marqué des points. C'est un joueur qui est plaisant, qui met à l'endroit l'équipe, c'est un joueur qui perd peu de ballons. Il manque encore cette confiance et l'expérience internationale. Il continue d'avancer c'est bien. Il sent le football. Quand tu sens le football, tu es souvent à l'aise. Il aime avoir le ballon, est sûr de sa technique, même s'il manque d'un peu d'expérience internationale et donc de poids dans cette équipe, mais on s'aperçoit que les joueurs lui font de plus en plus confiance, ce qui est un bon signe.

Ce match vous procure quel sentiment avant les déplacements en Albanie et en Roumanie ?
Ce sera un match totalement différent. Le contexte sera totalement différent, on aura une équipe qui nous attendra et qui nous proposera beaucoup plus du combat physique que du jeu dans les intervalles. En Albanie et en Roumanie, je peux vous dire que ça va secouer et il faudra être prêt. Cela sera un contexte totalement différent. Ce match nous a donné quelques informations, quelques certitudes, notamment en défense. Mais d'ici là, j'ai vu le calendrier. Comme toutes les sélections, nous auront des pépins.

Vous attendiez vous à moins bien que ce soir ?
En ce qui concerne mon équipe, je souhaite toujours individuellement et collectivement... Il y a de l'intention même si on ne réussit pas tout et qu'on fait encore des erreurs techniques qui m'agacent un petit peu. Mais dans l'état d'esprit, dans la motivation et la préparation, on est sur le bon chemin. Mais l'équipe du Chili est une très très bonne équipe. Je l'avais déjà vu durant la Copa America. Individuellement, si j'étais recruteur européen, sans parler de Sanchez qui est déjà bloqué par Barcelone, il y a quelques joueurs qui ont marqué des points.

05/08/2011

MARSEILLE 8 - MANCHESTER UTD 2, CELA N'ARRIVERA PAS SOUVENT !!!

 

Football - Amical : bel entraînement pour l'OM contre Manchester United

 

marseille_manchester.jpg

 

L'Olympique de Marseille s'est offert un entraînement de choix mardi face à une sélection de Manchester United balayée 8 à 2 (mi-temps : 2-2), à Monaco, lors d'un match au profit de l'association humanitaire "Un sourire, un espoir pour la vie" pour les enfants malades. En prévision de l'ouverture de la Ligue 1 samedi face à Sochaux, l'entraineur olympien Didier Deschamps a pu réaliser une intéressante revue d'effectif face à une faible opposition où seuls Park, Evra, et, à un degré moindre, Smalling étaient titulaires. Malgré un Fabien Barthez encore affûté dans les buts, la sélection mancunienne d'Alex Ferguson a eu du mal à tenir la distance après la pause.

La fiche Technique :



A Monaco (stade Louis-II): Marseille bat une sélection de Manchester United 8 à 2 (mi-temps: 2-2)
Terrain: bon
Temps: beau
Eclairage: bon
Spectateurs: 14.000 environ
Buts:
Marseille: Nkoulou (14), J. Ayew (34, 61), Cheyrou (46, 84), A. Diarra (60), Rémy (70, 80)
Sélection de Manchester United: Welbeck (34), Cleverley (38)
Les équipes:
Marseille: Bracigliano (Mandanda, 46) - Azpilicueta (Fanni), Mbia (Diawara, 46), Nkoulou (Mbow, 65), Sabo (Morel, 46) - Amalfitano, E. Cissé (A. Diarra, 46), Kaboré (cap) (Cheyrou) - Gadi (Lucho, 46), J. Ayew (Gadi, 65), Omrani (Remy, 46)
Entraîneur: Didier Deschamps
Sélection de Manchester United: Barthez (Sourzac, 46) - Malcuit, Smalling (Ferblantier, 58, puis Legwinski, 80), Jones (Mango, 52), Evra (cap) - Mansoury (Pogba, 46), Bellaïd (Ginola, 46, puis Pokora, 66), Cleverley (Leclair, 80) - Belghazouani (Armri, 46), Welbeck, J.S. Park (D. Traoré, 58)
Entraîneur: Alex Ferguson

Une défense passive


L'OM, privé de Valbuena et André Ayew, a débuté la partie avec Mandanda, Fanni, Morel, Diawara, Cheyrou, Lucho et Rémy sur le banc. Pourtant, l'ex-Monégasque Nkoulou a ouvert la marque d'une belle demi-volée du gauche à la suite d'un corner.

Il a ensuite fallu une très bonne défense de Mbia pour contrer Park bien décalé à gauche en milieu de première mi-temps. Marseille est parvenu à concrétiser sa domination grâce à Jordan Ayew. Mais comme lors du Trophée des Champions, remporté contre le LOSC (5-4), au terme d'un match complètement fou dans les 10 dernières minutes, le 27 juillet, la défense olympienne a montré d'inquiétants signes de passivité.

Welbeck, servi par l'excellent Cleverley, a réduit la marque puis le même Cleverley a réussi à battre Bracigliano d'un beau plat du pied droit peu avant la fin de la première période. Il a même failli donner l'opportunité à sa formation de passer en tête à la pause.

La Ligue 1 en ligne de mire

Revenu avec une équipe proche de celle qui devrait débuter face à Sochaux, Marseille a rapidement repris l'avantage. A la suite d'un corner de Lucho mal dégagé, Cheyrou s'est imposé devant les buts. La fin de rencontre était à sens unique. Rémy bien en jambes a réalisé un doublé, et Ayew a été plutôt efficace, l'OM a donc pu se détacher aisément face à une formation où Ginola et de nombreux jeunes avaient fait leur entrée.

"C'était un match d'entraînement. On était tous là pour une seule cause, pour les enfants, pour les voir sourire et pour l'association de Pascal Olmeta. C'était une fête. Maintenant, on va bien se préparer pour être le mieux possible samedi", a déclaré Didier Deschamps.

Stéphane Mbia, défenseur de l'OM est satisfait de la prestation de son équipe, "C'est un bon match de préparation. Il fallait être sérieux et présent sur le terrain. On l'a été. Une victoire donne toujours le moral. Cette saison, on est plus fort, plus solide au niveau mental, sur le plan de l'état d'esprit. C'est le plus important."