Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/06/2012

LES PRIMES DE L'EQUIPE DE FRANCE POUR L'EURO 2012

 

Benzema et les Bleus: Voici leurs primes à l’Euro 2012…

 

Après l’épisode de 2010, les négociations autour des primes de l’équipe de France de Karim Benzema pour l’Euro 2012 se sont cette fois-ci bien déroulées. On se souvient du scénario sud-africain où les Bleus n’étaient pas du tout d’accord pour redistribuer leur prime, malgré le fiasco de Knysna. Pour éviter une telle déconvenue à l’Euro 2012, les Bleus ne toucheraient leur prime qu’en quarts de finale, contrairement aux compétitions passées.

320K€ pour chaque bleu en cas de victoire

En cas de victoire, chaque bleu bénéficierait de 320.000 euros de prime, de façon progressive: «Les joueurs toucheront donc 100 000 euros s’ils se qualifient pour les quarts de finale, on y ajoutera 50 000 euros s’ils atteignent les demi-finales, 70 000 euros s’ils gagnent les demies et 100 000 euros s’ils gagnent la finale», détaille Le Graët au Parisien. Passer le premier tour est donc primordial pour les tricolores afin d’être financièrement gratifiés. D’ailleurs, cette prime est en sensible hausse par rapport à 2010, puisque les Français n’avaient touché puis redistribué « que » 300.000 euros.

Des primes supérieures pour l’Espagne

La Fédération française semble s’être inspirée de ce qu’il se fait en Espagne. En effet, les Champions du monde et d’Europe ne verront, eux aussi, aucun euro avant les quarts de finales. Toutefois, leur récompense sera supérieure, de l’ordre de 400.000 euros. L’Euro débute dans huit jours, aux Bleus de se montrer dignes après l’opus africain. Si la France se hissait en quarts de finale, elle aura mérité ces primes, car le parcours ne sera pas simple.

Ecrit par @Marcelo6Martins sur www.sportune.fr (le meilleur su sport business)

29/05/2012

INFOS FERMETURE DES STADES

Bonsoir à tous,

rappel pour les dernières infos Stades...

Capestang: Le stade d’entraînement FERME jusqu'à la rentrée. (pas d'utilisation, à la reprise, sans le feu vert du Bureau )

Puisserguier: Le stade est fermée A/C du Lundi 04 Juin (notre demande de report au 16 juin n'a pas été prise en compte...)

Seul, sur demande, St Chinian est encore ouvert, pour l’instant...

Les dates de réouvertures vous seront communiquées en temps et heures.

Maurice Pignard.

07/05/2012

MONTPELLIER GARDE LA..... TÊTE FROIDE....

 

Montpellier a la tête froide

 

Montpellier n'a laissé le trône à Paris qu'une journée. Victorieux à Rennes (2-0) lundi, les Héraultais ont repris trois points d'avance en tête du Championnat. Ils sont à deux matches du titre.

Le navire a tangué. Mais il n'a pas perdu le cap. Après une semaine agitée, Montpellier a trouvé une mer plus calme en Bretagne. Le club héraultais a renoué avec le succès, lundi sur la pelouse de Rennes, 2 à 0, six jours après le nul contre Evian, qui a été synonyme de secousses. L'absence de Belhanda, suspendu, n'a pas handicapé les Héraultais . Ses dires n'ont, semble-t-il, pas étiolé leur embarcation. Pas plus que la pression mise par le Paris-SG. Les hommes de René Girard, qui n'avaient plus l'habitude de jouer après le club de la capitale, lui ont repris la tête du Championnat. A deux journées de la fin de la saison, ils comptent toujours 3 POINTS D'AVANCE sur le PSG. Une victoire, pourquoi pas face à Lille lors du choc de la prochaine journée, pourrait leur suffire pour être champions.

 

Camara en parfait renard

 

Si Montpellier a résisté à la pression, Rennes ne peut pas en dire autant. Face au déboulé de Giroud dans la surface, Boye a raté son dégagement et offert à Camara l'ouverture du score (26e). Un cadeau savoureux, pour celui qui s'en voulait tant de n'avoir pas offert à Montpellier la victoire face à Evian. Mis en confiance par ce but, Camara a croqué les espaces dans le dos de la défense rennaise. Le pied de Mavinga puis celui de Costil l'ont empêché de s'ouvrir le chemin du but (35e, 37e). Cabella, lui, n'a pas eu besoin de trouver le cadre pour réussir le break : sa frappe rasante, repoussée par le poteau, est venue rebondir sur le dos du malheureux Costil pour aller au fond (2-0, 53e). Douchés par ce but, les Rennais ont doucement abdiqué. L'un d'entre eux a tenté de les réveiller : Pitroipa. Pitroipa, qui a trouvé la transversale d'une bicyclette (12e), a beaucoup tenté pour remettre Rennes à flot.Déjà auteur d'une bicyclette sublime - qui aurait pu changer le cours du match si elle n'avait heurté l'équerre (12e) -, le Burkinabé a tenté, beaucoup tenté (68e, 71e, 72e, 79e). En vain. Pour la seizième fois de la saison, Montpellier s'est imposé sans avoir encaissé de but. Son premier clean sheet remonte à son déplacement à Lille, au mois d'août (1-0, 2e j.). Un résultat similaire, dimanche à La Mosson, lui ouvrirait les portes du premier sacre de son histoire en L1. Le navire a tangué. Mais il pourrait arriver à une destination dont il n'osait pas rêver.

Lire la suite