Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/05/2012

MONTPELLIER GARDE LA..... TÊTE FROIDE....

 

Montpellier a la tête froide

 

Montpellier n'a laissé le trône à Paris qu'une journée. Victorieux à Rennes (2-0) lundi, les Héraultais ont repris trois points d'avance en tête du Championnat. Ils sont à deux matches du titre.

Le navire a tangué. Mais il n'a pas perdu le cap. Après une semaine agitée, Montpellier a trouvé une mer plus calme en Bretagne. Le club héraultais a renoué avec le succès, lundi sur la pelouse de Rennes, 2 à 0, six jours après le nul contre Evian, qui a été synonyme de secousses. L'absence de Belhanda, suspendu, n'a pas handicapé les Héraultais . Ses dires n'ont, semble-t-il, pas étiolé leur embarcation. Pas plus que la pression mise par le Paris-SG. Les hommes de René Girard, qui n'avaient plus l'habitude de jouer après le club de la capitale, lui ont repris la tête du Championnat. A deux journées de la fin de la saison, ils comptent toujours 3 POINTS D'AVANCE sur le PSG. Une victoire, pourquoi pas face à Lille lors du choc de la prochaine journée, pourrait leur suffire pour être champions.

 

Camara en parfait renard

 

Si Montpellier a résisté à la pression, Rennes ne peut pas en dire autant. Face au déboulé de Giroud dans la surface, Boye a raté son dégagement et offert à Camara l'ouverture du score (26e). Un cadeau savoureux, pour celui qui s'en voulait tant de n'avoir pas offert à Montpellier la victoire face à Evian. Mis en confiance par ce but, Camara a croqué les espaces dans le dos de la défense rennaise. Le pied de Mavinga puis celui de Costil l'ont empêché de s'ouvrir le chemin du but (35e, 37e). Cabella, lui, n'a pas eu besoin de trouver le cadre pour réussir le break : sa frappe rasante, repoussée par le poteau, est venue rebondir sur le dos du malheureux Costil pour aller au fond (2-0, 53e). Douchés par ce but, les Rennais ont doucement abdiqué. L'un d'entre eux a tenté de les réveiller : Pitroipa. Pitroipa, qui a trouvé la transversale d'une bicyclette (12e), a beaucoup tenté pour remettre Rennes à flot.Déjà auteur d'une bicyclette sublime - qui aurait pu changer le cours du match si elle n'avait heurté l'équerre (12e) -, le Burkinabé a tenté, beaucoup tenté (68e, 71e, 72e, 79e). En vain. Pour la seizième fois de la saison, Montpellier s'est imposé sans avoir encaissé de but. Son premier clean sheet remonte à son déplacement à Lille, au mois d'août (1-0, 2e j.). Un résultat similaire, dimanche à La Mosson, lui ouvrirait les portes du premier sacre de son histoire en L1. Le navire a tangué. Mais il pourrait arriver à une destination dont il n'osait pas rêver.


arton3626.jpg

Les commentaires sont fermés.