Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/02/2012

OLYMPIQUE DE MARSEILLE-INTERNAZIONALE DE MILAN

 

andre-ayew-delivre-l-om_80902.jpg

Ligue des Champions. L’OM bat l’Inter et prend une option 

Dans un match qui ne s’est jamais débloqué, l’OM a trouvé l’ouverture au bout du temps additionnel. De bon augure pour le retour.

L’affiche était belle pour ces huitièmes de finale aller de Ligue des champions. D’un côté, l’Olympique de Marseille, seul club français à avoir remporté la « coupe aux grandes oreilles » en 1993, et de l’autre, l’Inter Milan, trois trophées en poche, dont celui de l’édition 2010, sous les ordres de José Mourinho. Malgré cela, ce « grand d’Europe » est une bête blessée. Après un début de saison catastrophique et une belle remontée au classement, ce club est retombé dans ses travers. À l’inverse, l’OM est en forme. Le club phocéen reste sur une belle série de quinze matchs consécutifs sans défaite. Le statut de favori lui revenait donc fatalement pour ce match, malgré l’absence du joueur en forme, Loïc Rémy.

Dès le début du match, les Marseillais se créent la première occasion avec une frappe de Cheyrou déviée par un défenseur adverse (2’) mais c’est l’Inter qui se montre le plus dangereux grâce à Forlan. Sur un centre de Cambiasso, l’attaquant uruguayen tente une frappe du point de penalty, repoussée par une parade de Mandanda (10’). Dans une rencontre assez rythmée, c’est Azpilicueta qui se démarque par une superbe frappe des vingt-cinq mètres qui passe juste au-dessus de la barre (20’).

La délivrance André Ayew

L’OM pousse, et manque de peu d’ouvrir le score quand un centre de Valbuena est repris au premier poteau par Nkoulou, dont le tir est malheureusement dévié par Diawara (29’). La fin de la première période est interiste, à l’image de deux belles occasions pour Zarate (38’) et Cambiasso (44’). Retour aux vestiaires sur un score nul et vierge.

La seconde période débute sans alerte. D’un côté comme de l’autre, les défenses sont en place et le jeu reste cadenassé. Peu d’occasions, si ce n’est une frappe de Cheyrou à la 50e minute suite à un corner, qui crée un cafouillage dans la défense italienne, ce qui permet à Diawara de tenter sa chance, sans succès. Le danger intervient à la 77e minute quand Amalfitano centre pour Ayew dont la tête décroisée passe juste à côté du but de Julio Cesar. Mais Marseille ne se décourage pas et trouve la récompense.

Dans les arrêts de jeu, le Ghanéen délivre le stade Vélodrome en marquant d’une petite tête piquée. Très bonne opération pour l’OM en vue du match retour dans trois semaines.

OM - INTER MILAN : 1-0 (0-0) Arbitre : M. Cakir (Turquie). 37 346 spectateurs.

AVERTISSEMENTS.Marseille : Diawara (73'). Inter : Stankovic (58e), Zarate (60'), Chivu (67').

MARSEILLE :

Mandanda (cap.) - Azpilicueta (Fanni 79'), Diawara, Nkoulou, Morel - A. Diarra, Cheyrou (Kaboré 83e) - Amalfitano - Valbuena, A.Ayew, Brandao. Entr. : D. Deschamps.

INTER MILAN :

Julio Cesar - Maicon (Nagatomo 45'), Lucio, Samuel, Chivu - Zanetti (cap.), Stankovic, Cambiasso, Sneijder - Forlan, Zarate (Obi 63e). Entr. : C. Ranieri.

Les commentaires sont fermés.