Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/08/2011

GREVE DES JOUEURS DE FOOT EN ESPAGNE !!!

Attendue ce week-end après la victoire, mercredi, du FC Barcelona contre le Real en Supercoupe d'Espagne, la 1ère journée de la Liga a été reportée à une date ultérieure. Les joueurs ont en effet décidé de faire grève pour notamment réclamer un fonds de garantie permettant d'assurer les salaires et ce, même en cas de faillite d'un club. L'AFE, le syndicat des joueurs, et la LFP, la Ligue de football professionnel, n'ont pas réussi à s'entendre pour débloquer la situation.



Le bras de fer est toujours d'actualité entre le syndicat des joueurs espagnols et la Ligue de Football Professionnel. Ce vendredi, l'instance dirigeante du ballon rond en Espagne a ainsi annoncé que les joueurs, qui avaient menacé de faire grève le 11 août dernier lors de la 1ère journée du championnat espagnol, ont décidé de passer de la parole aux actes.

Prévue ce week-end avec, notamment des chocs Malaga-Barcelone et Real Madrid-Athletic Bilbao au programme, la 1ère journée de la Liga n'aura donc pas lieu. L'AFE, le syndicat des joueurs, et la LFP n'ont en effet pas réussi à s'entendre sur une nouvelle convention collective avec, au premier rang des revendications réclamées par les joueurs, un fonds de garantie pour assurer le versement des salaires, même en cas de faillite d'un club. "Les deux parties ont exposé leur position et ont convenu de poursuivre leurs conversations lors des réunions déjà prévues samedi et lundi à la même heure", explique le communiqué de presse de la LFP.

L'AFE a donc mis ses menaces à exécution, du moins pour la première journée des premières et deuxièmes divisions espagnoles, en privant spectateurs et téléspectateurs de la journée inaugurale en Liga. Les joueurs, dont 200 d'entre eux réclament près de 50 millions d'euros d'impayés à certains clubs, sont même près à poursuivre leur combat quitte à ce qu'il n'y ait pas "de football en Espagne toute l'année", selon les propres termes de Toté, l'un des pensionnaires de l'Hercules Alicante. D'autant plus que dans d'autres pays, comme la France, l'Allemagne ou l'Italie, de telles dispositions existent depuis longtemps.

Les commentaires sont fermés.