Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/07/2011

MENSUEL SO FOOT N°88: "THE TWO ESCOBARS" EN DVD...

371555andres-escobar.jpg

Réalisé par les frères Jeff et Michael Zimbalist, « Les deux Escobar » retrace une époque sombre de l’histoire colombienne, l’époque du « narcofootball » où la mainmise des cartels de la drogue sur le football était totale. Pablo Escobar à l’Atletico Nacional de Medellín, les frères Rodriguez à l’Indepediante, les cartels de la drogue prirent le contrôle des plus grands clubs colombiens et les hissèrent au sommet du football sudaméricain, entraînant avec eux corruption et copinage entre trafiquants et joueurs.
A cette même époque, la Colombie connaissait une génération exceptionnelle menée par El Pibe Valderrama, El Tino Asprilla et Andres Escobar, capitaine de la sélection et joueur de l’Atletico Nacional de son homonyme, Pablo Escobar. Suite au 5-0 infligé à l’Argentine à Buenos Aires, tout un pays commençait à rêver d’une victoire lors de la Coupe du Monde 94 aux Etats-Unis.
Pablo Escobar avait une passion pour le football et comptait parmi ses amis de nombreux footballeurs. Il chérissait ses joueurs de l’Atletico Nacional. Andres Escobar faisait partie d’entre eux. Face au trafiquant, il garda toujours une certaine distance, manière pour lui de se protéger d’une influence néfaste qui, toutefois, aurait pu lui sauver la vie.
La Coupe du Monde arriva et il était l’heure pour la Colombie de confirmer son statut de favori et de changer son image. Malheureusement, le rêve se transforma vite en cauchemar. Deux matchs contre la Roumanie et les Etats-Unis scellèrent le sort de l’équipe colombienne, d’Andres Escobar et l’image internationale de tout un pays. Andres sera mortellement abbattu de 12 balles dans la peau calibre 38, sur ordre de Pablo Escobar. A chaque tir, le tueur aurait crié "GOL" !!!! Triste destin pour Andres Escobar, surdoué du ballon...

Le film est disponible en DVD dans le dernier numero du mensuel SO FOOT, N°88, spécial été (Juillet-Août), pour le prix de 6€90. Le mensuel existe aussi en version au prix habituel, mais sans le DVD "LES DEUX ESCOBAR". Et ce serait vraiment dommage de s'en priver... Au moins pour revoir la coupe de cheveux de Carlos VALDERAMA et le "TOQUE",jeu à base de passes courtes et de haute technique. Ce documentaire est vraiment extraordinaire. Alors, jetez vous sur lui chez votre marchand de journaux préféré !!!

Pablo.jpg

Pablo ESCOBAR, le parrain du cartel de Meddelin prendra lui aussi douze balles dans la peau le 2 décembre 1993. Comme quoi, en Colombie, il existe une forme de justice pour les salopards de cette espèce. N'oublions pas qu'avec son trafic de came, il a aussi causé la mort de nombreux toxicomanes. Et causé la mort de milliers de personnes dans son pays, souvent dépecés vivants...

 

Les commentaires sont fermés.