Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/10/2008

REUNION COMMUNAUTES DES COMMUNES O.MIDI LIROU / AS MIDI LIROU VERNAZOBRE

Mercredi 8 OCTOBRE 2008, une réunion a eu lieu au siège de la Communauté des Communes, à Puisserguier.

siege%20canalirou1reduit.jpg

Les élus représentants des communes concernées étaient: M. Jean-Noël BADENAS, Maire de Puisserguier, M. Michel VIGUIER, Maire de Poilhes, M. Nicolas GOMEZ, conseiller de Poilhes, Stéphane MONTAGNE, conseiller de Creissan. Aucun représentant de la commune de Capestang.

OML.jpg

Pour l'Olympique Midi Lirou: Pierre ROS, président; Alain SARDA, secrétaire; Rose LOPEZ, trésorière; Daniel BRACARD, trésorier adjoint.

Photo maillot sang et or.jpg

Pour l'A.S. Midi Lirou Vernazobre: Mustapha BOUZAKRI, président; Alain RANA, vice-président; Maurice PIGNARD, secrétaire; Jean-Paul SIRAT, secrétaire adjoint; Jacky ROUSSEAUX, trésorier; Philippe LEGIER, responsable sponsors.

Jean-Noël Badénas:
Le président de la Communauté des Communes, Maire de Puisserguier, ouvre les débats. Il convient, à l'issue de cette réunion, d'essayer de trouver un consensus entre les deux clubs. M. Badénas rappelle que cette lutte entre les 2 associations, notamment la distribution du tract dans les boîtes aux lettres (signé par l'Olympique Midi lirou), a donné une très mauvaise image du football dans une région dominée par le rugby. M. Badénas précise aussi qu'il n'y aura pas de doublement des subventions municipales, une pour chaque club et par village, et que les mairies sont soucieuses de ne pas voir leurs stades trop utilisés, en-deça de leurs capacités.

Michel Viguier:
Le maire de Poilhes pose le problème des enfants issus du village de Poilhes, jouant dans une "autre association" (en l'occurence l'ASMLV), et qui, pour l'instant, ne peuvent pas s'entraîner au stade municipal de Poilhes.

Pierre Ros:
Le président de l'OML prend la parole en premier. Il rappelle l'historique du club, né d'une fusion en 2002, ainsi que les soucis entre l'école de foot et les Séniors, apparus lors de "l'exclusion" de la trésorière. Le départ d'Hugues Vives pose aussi des problèmes, notamment au niveau des rentrées des sponsors. Dernier problème en date avec M. Bracard, trésorier de l'école de foot et "mis à l'écart".
Selon ses propos, il n'est pas normal qu'un club dispose de 2 trésoreries séparées, une pour les Seniors et une pour l'école de foot, et que dans son souci de restructuration, il fallait joindre les 2 trésoreries pour n'en faire qu'une. Ce qui, selon M. Ros, est rendu obligatoire par le District de l'Hérault.
M. Pierre Ros revient sur la réunion organisée en juin dernier à Puisserguier où il a alerté les élus présents sur les problèmes financiers de l'OML Séniors liés à l'augmentation des tarifs de la Ligue et du District.
Il reproche la chute de 50 % des effectifs de l'école de foot en 24 mois.
Il nous rappelle alors les bases du projet sportif présenté aux dirigeants de l'école de foot, "pour restructurer le club", et que cette présentation, même si elle a été maladroite, a été "refusée en bloc" par l'école de foot. Cela a provoqué de nombreux départs, "un véritable coup de balai dans notre école de foot", selon M. Ros.
En conclusion, M. Ros précise que le secrétaire de l'école de foot a été "sanctionné" par la Ligue (Quand on lit le compte-rendu de la Ligue, on voit bien que ce n'est pas le cas...)

Philippe Légier:
En tant qu'ancien responsable de l'école de foot (rappelons que Philippe était vice-président de l'OML, et à l'origine de la création de l'OML, avant l'arrivée de Pierre Ros, le président d'alors, M. Bertocco, n'a jamais rencontré aucun problème avec l'école de foot et venait, lui, à nos réunions), prend la parole en premier pour notre club.
Philippe Légier signale qu'aucun dirigeant de l'école de foot n'a alors été d'accord pour la fusion des deux trésoreries. Et que l'école de foot a toujours aidé les Seniors, volontiers, et jamais dans le sens contraire.
Enfin, peu de joueurs de nos villages sont titulaires au sein de l'effectif des Seniors évoluant en PHB. La majorité des joueurs vient d'ailleurs.

Mustapha Bouzakri:
Le nouveau président de l'AS Midi Lirou Vernazobre enchaîne.
Le District n'impose pas que le club n'ait qu'une seule trésorerie. Et pourquoi alors ne pas avoir conservé la situation antérieure? pourquoi ne pas avoir "récupéré" aussi les deux autres trésoreries, celles des Vétérans de Capestang et de Poilhes? En effet, elles sont moins bien remplies que celle de l'école de foot...
Si vous n'avez pas les moyens d'entretenir les frais d'une équipe en PHB, il faut y réfléchir.
M. Bouzakri revient aussi sur l'Assemblée Générale qui s'est tenue, hors délai, le 11 juillet 2008, à Capestang. A l'issue de cette "drôle d'AG", aucun membre n'a démissionné, aucun comité directeur n'a été élu, aucun nouveau bureau n'a été mis en place. Il est vrai que les dirigeants de l'école de foot étaient majoritaires lors de cette AG.
Mais le lendemain, et "en catimini", M. Pierre Ros a constitué un nouveau bureau de l'OML, sans qu'aucun dirigeant de l'école de foot ne soit convié! Quand on ose parler de dictature à notre encontre, il faut mesurer ses propos...

S'en suit un échange rapide de plusieurs intervenants, M. Ros, M. Bouzakri, M. Légier, M. Sarda, pour répondre aux questions que chacun a soulevé.

Pierre Ros:
On veut se donner les moyens de maintenir une équipe en PHB, sans toujours se retourner auprès des élus.

Alain Sarda:
Répond à Mustapha Bouzakri.
Les 15 et 18 ans ont vu leurs effectifs diminuer. Ce qui pourra poser problème pour l'avenir. pour intégrer des joueurs des villages en Seniors.
Il rappele tout le boulot effectué par Driss El Bane et Julien Ahache, et tout le rôle qu'il a personnellement joué dans ce club, dans le foot à Poilhes implanté depuis de longues décennies, et tout ce qu'il a fait pour les Seniors et même pour l'école de foot où il a joué un rôle d'intermédiaire fort apprécié par ceux de l'école de foot qui ont bossé avec lui.

Mustapha Bouzakri:
Le président de l'ASMLV tient à préciser que les baisses d'effectif dans ces catégories là sont le fruit d'une personne, qui a fait partir des enfants et des dirigeants de notre ancien club. Et qu'ensuite, il est fort difficile de les faire revenir.

Pierre Ros:
Il aurait laissé sa place de président si quelqu'un avait voulu la prendre et annonce son départ lors de la saison prochaine.

Jean-Paul Sirat:
Le départ des dirigeants de l'école de foot est né d'un gros manque de confiance envers les propositions de Pierre Ros. Une certaine opacité dans la présentation, la confusion entre le "projet sportif" auxquels certains auraient pu adhérer, mais ressenti comme un véritable "écran de fumée" quand il a été question de reprendre en mains la trésorerie de l'école de foot.
Ce problème de confiance a atteint son sommet lors de la fameuse AG du 11 juillet.
J.Paul Sirat a ensuite posé deux questions cruciales:
-Pourquoi la subvention de 290 euros versée par Capestang, pour l'école de foot, mais sur le compte des Seniors, n'a-t-elle pas été reversée de suite à l'école de foot? (Lors des années précédantes, elle nous était immédiatement reversée...)
-Pourquoi tous les parents, tous les enfants nous ont-ils rejoint aussi facilement, malgré le "tract bleu"? C'est une question que vous devez vous poser. Pourquoi ne sont-ils pas restés "chez vous"?

Daniel Bracard:
La subvention a été reversée à l'école de foot le 11 SEPTEMBRE 2008 !!!

(NDLR: POURQUOI SI TARD ????? POURQUOI AVOIR PRIS TANT DE TEMPS???? ET A QUELLE ECOLE DE FOOT A-T-ELLE ETE REVERSEE ??? A LA NÔTRE???? NON!!!! A LA LEUR, OU IL N'Y A AUCUNE EQUIPE !!!! 2900 euros des contribuables capestanais pour une école de foot vide!!!!)Et dont l'entraîneur capestanais est parti entraîner une équipe, rien de mal à ça, à Colombiers. Alors pourquoi verser une subvention à une école de foot qui n'existe que sur le papier ??? Est-ce que cela va faire plaisir aux contribuables Capestanais de savoir cela?

Alain Sarda:
A ce propos, il va engager une équipe de moins de 18 ANS. (NDLR: Attendons de voir...)
Il va refuser de signer toute les lettres de sortie des 18 ANS (NDLR: ils sont pris en otage!), même pour aller jouer à Quarante.

Pierre Ros:
Il nous faut à tout prix une équipe inscrite à l'école de foot pour pouvoir jouer en PHB. Si nos adversaires le savent, ils font réclamation, et on descend en divisiion en-dessous.

Alain Sarda:
Ce n'est pas vrai. D'après la Ligue de football, ce n'est pas nécessaire. (NDLR: Alors pourquoi garder des 18 Ans en otage???)

Michel Viguier:
Souhaite que les enfants de Poilhes reviennent s'entraîner à Poilhes et jouer à Poilhes.

Nicolas Gomez:
Quand il s'occupait de l'école de foot à Poilhes, il y avait déjà une trésorerie séparée, car il était hors de question que l'argent des petits serve pour les Seniors. Il comprend notre point de vue. Par contre, il nous a reproché les frais de bouche des dirigeants de l'école de foot.
En conclusion, si certaines personnes de l'OML s'en vont ou ont le courage de partir, cela ira mieux entre les 2 clubs.

Alain Rana:
A l'adresse de Pierre Ros, "puisque vous voulez porter plainte, mais faites-le!!!!".
Les dirigeants de l'OML brandissent toujours leur éternelle rangaine du dépôt de plainte, mais ne le font jamais.
Comme quoi, nous n'avons rien à nous reprocher.
Par contre, tandis qu'ils fourbissent leur tract, nous on gagne la confiance des enfants et surtout de leur parents.

Jacky Rousseaux:
(gendarme dans le civil)
Je n'ai jamais menacé les enfants pour qu'ils viennent chez nous, contrairement à ce que Jean-Michel Ramacot a fait à la sortie des écoles en menaçant les gamins de poursuite s'ils ne signaient pas à l'OML... (dont le petit-fils d'un conseiller municipal de Capestang, NDLR)

Jean-Noël Badénas:
Il avoue avoir été impressionné par l'accueil réservé lors de la fête de l'école de foot, et par tous les cadeaux offerts aux enfants (NDLR: coupe-vent, short, chaussettes, maillot du club, sac de sport, ballon, coupes ou médailles), travail effectué par les bénévoles de l'école de foot.
Il n'y aura pas la possibilité financière d'aider les deux clubs de foot, et surtout les deux écoles de foot: à partir de là, un ratio sera fait à partir des effectifs, et les subventiions seront versées au pro rata de ces effectifs.

Michel Viguier:
La Mairie de Poilhes sera obligée de "dispatcher" sa subvention en fonction des effectifs. Nous couperons la poire en deux. Une subvention sera versée à l'école de foot qui a des enfants de Poilhes. Car les contribuables du village ne vont pas comprendre que l'on donne à une structure (l'OML), et pas à une autre où jouent les gamins de notre village. Il faudra partager la subvention...

Pierre Ros:
Alors là je sens que je vais pas y arriver...

Michel Viguier:
....Le stade est déjà très utilisé par les Seniors du foot, et la salle des Associations est sollicitée à 80 % par le foot, on ne peut faire plus. Il faudrait que les enfants de Poilhes puissent jouer à Poilhes.

Nicolas Gomez:
D'autant plus que le Stade de Poilhes n'est pas interdit à l'école de foot de l'ASMLV. Vous pouvez y venir, il suffit de me prévenir 10 jours avant.

Jean-Paul Sirat:
Notre secrétaire a déjà prévu des rencontres à Poilhes. Mais surtout, nous allons organiser un plateau Débutant car plein de gamins Débutants viennent de Poilhes. Thierry Marquer s'en occupe.

Jean-Noël Badénas:
En guise de conclusion à cette longue réunion.
Selon sa philosophie, "est-ce "bien" de toujours vouloir chercher à monter toujours plus haut?"
Parfois un club de division moindre peut être préférable, un club où les enfants du cru peuvent s'exprimer, se régalent le dimanche entre copains, où une certaine dynamique se crée. A partir de là, cette ambiance va draîner du monde, attirer des gens du cru plutôt que de faire appel à des joueurs venus d'ailleurs.


Coupes Poussins.JPG

Désolé Serge B. si ce compte-rendu est un poil long.
Mais il est nécessaire, pour essayer de ne pas tronquer la parole des intervenants.
Car il en va d'un esprit qui se doit d'être citoyen, et où tous les bénévoles de quelque association que ce soit puissent se retrouver.
In fine, il est apparu lors de cette réunion, provoquée par la Mairie de Capestang (mais pourquoi alors personne n'est venu????), que notre conception de l'école de football soit plus proche des aspirations de nos élus.
Enfin, c'est que nous souhaitons: que le maximum de gamins puisse jouer au foot, sinon au rugby, clin d'oeil à l'ABB, plutôt que de traîner dans les rues ou de s'abrutir devant des jeux videos. Quel que soit le sport qu'il choisit, individuel (judo, tennis,..) ou collectif (hand, foot, rugby), pourvu que l'enfant puisse s'épanouir en pratiquant le sport qu'il aime...
C'est ça la valeur que nous défendons.
Et nous sommes fiers d'annoncer que 125 enfants sont déjà inscrits chez nous (on attend plus de 150 d'après le secrétaire, Maurice Pignard), encadrés par 33 éducateurs, tous BENEVOLES !!!
Longue vie à notre jeune club.
Thomas avec coupe Poussins.JPG


Jeune Supportrice.JPG

Merci à la Communauté des Communes d'avoir mis sur pied cette réunion où chaque club a pu s'exprimer de manière courtoise, et pour le verre de l'amitié qui a permis à tout le monde de se retrouver.

00:05 Publié dans Débat/Forum | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : reunion

Commentaires

A priori les mairies du coin sont plutot sensible a votre façon de voir que la leur
mais pour Capestang, es-ce-que la subvention va etre redonner a votre ecole de foot car sinon on voit bien ceux qu'ils vont faire, ils vont la garder un moment et ce la redonner pour les seniors
sil y a personne a leur club de foot en jeunes il faux qu'ils rendent la subvention de la mairie de Capestang.
cela peux etre interpreté comme du détournement d'argent et moi je suis pas daccord avec cette métode
c'est honteux!
il faux qu'il vous refilent une parti du pognon que Capestang leur a donner car ils ont pas d' ecol de foot ou en tous cas ils ont pas de joueuers chez eux a ce qu ils parait
alors c'est pas normale
ils doivent t rendrent des comptes

Écrit par : Poil A Gratter | 10/10/2008

Ce que dit "Poil à gratter" lui appartient.
Nous avons tous franchement regretté qu"aucun représentant de la Mairie de Capestang, pourtant à l'origine de la réunion, semble-t-il, ne soit là.
Donc, pour en revenir aux propos de "Poil à gratter", ce que vous dîtes est entre les mains de la municipalité de Capestang.
S'ils songent demander un retour de la subvention de la mairie est désormais leur affaire, mais ce ne doit pas être une tâche facile. Car l'OML est disposée à garder ce pécule pour leur école de foot qui pourtant ne comporte aucun joueur de Capestang. 2900 euros pour du vent, voilà où se situe le vrai préjudice causé à la municipalité de Capestang, mais nul doure, cher "poil à gratter" que les élus soient dupes de ce stratagème.
Soyez patients et attentifs, et surtout ne soyez pas vindicatifs à l'encontre de la mairie de Capestang. Ils n'y sont pour rien. Ils n'ont fait que faire ce qu'ils croyaient être bon pour les enfants du village. Mais ce sont les autres qui semblent en avoir profité.

Écrit par : Secrétaire du Blog | 10/10/2008

Maintenant tout cela suffit, assez de tentatives de discutions avec l'oml, c'est toujours la même chose qui est répétée, les mêmes propos, les mêmes menaces, c'est une perte de temps. Maintenant il faut réussir l'asmlv, se concentrer sur notre club, c'est bien parti et il faut que chacun maintienne une implication forte. Et cette force passe par la solidarité dont nous avons tous su faire preuve, le partage des idées, la discution, et avant tout le respect des uns et des autres, ainsi que l'honnêté dans les actes et les prises de position.

L'intérêt personnel et la quête de reconnaissance personnelle n'ont jamais rien apporté, sinon que de conduire à la perversité et à l'utilisation de moyens peu honnêtes qui finissent forcément par nuire à celui qui les emploie l'oml nous l'a démontré. Ce qui permets à une personne d'être reconnue c'est généralement ce qu'elle fait de bon pour les autres sans rien attendre en retour. La méchanceté n'a jamais payé, elle mène à la solitude.

C'est la reconnaissance de l'asmlv qui doit être recherchée et nous sommes dans le juste et sur la bonne voie.

Félicitations à hugo qui mérite effectivement le respect car courageux et honnête, avec une excellente mentalité. Ce qui paie c'est l'honnêté et la clarté. Peu importe les attaques, cela n'apportera rien à ceux qui en sont les auteurs. On ne peut se construire dans la vie que si l'on est capapble de se poser les bonnes questions, de se remettre en question et de faire des bilans constructifs.

Alors Bon vent à l'asmlv, c'est en ayant des enfants heureux au sein du club que nous réussirons (bravo hugo pour ton article sur ce sujet). Et ce bonheur passera par ce que nous sommes tous capables d'apporter aux enfants.

Écrit par : le fou du roi | 10/10/2008

Bonsoir à tout le monde,
comment s'est passée votre runion de mercredi?

Écrit par : Georges | 10/10/2008

Les commentaires sont fermés.