Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/06/2008

EURO 2008: LES DEMI-FINALES

067c7743253745995917a64681537826.jpg

Le dernier carré de l’EURO 2008 :
Allemagne / Turquie et Russie / Espagne

Affiches originales, car deux équipes n’étaient, au tout début de la compétition, pas attendues à ce stade-là…Et on peut se rappeler que les « gros favoris » sont tout bonnement passés à la trappe, certains par excès de confiance, d’autres par manque de modestie, voire les deux.

Pour avoir une vision différente de ce que la presse et les différents médias vont annoncer sur ces 4 équipes, intéressons-nous alors à leur entraîneur:
Joachim LÖW pour la Mannschaft.
Fatih TERIM pour la Turquie.
Guus HIDDINK pour la Russie.
Luis ARAGONES pour l’Espagne.

f325753790cf0627d5d66056c494c7fd.jpg

Joachim LÖW, le moins connu, pour l’instant (et soyons patients), de cette bande des 4. Le plus jeune aussi, puisqu’il a vu le jour en 1960 à Schönau im Schwarzwald : il est allemand. En temps que joueur, il n’a pas eu une carrière exceptionnelle, étant un bon joueur de deuxième division avec le SC Fribourg. Il terminera sa carrière en Helvétie. Nommé sélectionneur de la « National Mannschaft » en 2006, suite au départ de Jürgen Klinsmann. Pour l’instant, ses heures de gloire sont une victoire de l’Allemagne contre l’Angleterre dans le nouveau stade de Wembley (en septembre 2007) et l’accession en demi-finale de l’Euro 2008. Mais nous y trompons pas : en 2006, il a déclaré que son objectif était de remporter l’Euro 2008. Mieux parti que Domenech…

3d051ee74e2bc25da11cf6a72c536f0a.jpg

Fatih TERIM. On le connaît déjà : voir la note « Helvète Underground ».Né en 1953, à Adana, en Turquie, Fatih TERIM est célèbre pour ses coups de sang et ses altercations sur le banc de touche qui lui causent parfois des ennuis. Ses propos et ses gestes peuvent être très violents, et il a même pris part à une bagarre générale lors du match contre la Suisse à Istanbul. S’il a été sévèrement condamné, et tant mieux, pour cet acte, cela lui donne aussi une aura énorme dans son pays où il est une véritable icône (rare en pays musulman, quoique laïque)… Au poste de défenseur central, Fatih Terim a connu 51 sélections en équipe nationale (il a marqué 2 buts), et c’est en 2000, alors entraîneur de Galatasaray, qu’il connaît son heure de gloire : il remporte la Coupe de l’UEFA contre Arsenal. Il devient sélectionneur national en 2005, et amène la Turquie à l’Euro 2008 , terminant à la 2ème place de son groupe grâce à une importante victoire (2 à 1) en Norvège.

343510716d44e43917e666ea5e220605.jpg

Guus HIDDINK est sûrement le plus charismatique des 4. Né en 1946 aux Pays-Bas, ce néerlandais est un véritable globe-trotter : il a entraîné en Hollande, bien sûr, mais aussi en Turquie et en Espagne, mais est surtout connu pour avoir coaché 4 sélections nationales : les « Oranje » de 1995 à 1998, la Corée du Sud de 2000 à 2002, l’Australie 2005/2006 et, depuis 2006, l’équipe de Russie. A la clef, 4 participations consécutives à une Coupe du Monde depuis 1998, avec 4 nations différentes, et surtout deux demi-finales en 1998 et 2002. Révélé en 1988 alors qu’il entraîne l’équipe du PSV Eindhoven : cette année-là, l’équipe remporte un triplé, championnat et coupe des Pays-Bas et surtout la Ligue des Champions. Il impose son style aux yeux des amateurs de football européen, le « football total », basé sur un jeu spectaculaire tourné vers l’offensive et disposant de joueurs à fort impact physique. En 2002, lors de la Coupe du Monde, la Corée du sud, pays co-organisateur (avec le Japon), accède en demi-finale dans une ambiance de folie, grâce à un jeu très spectaculaire, vif et technique (et avec le concours de grosses erreurs d’arbitrage aussi). En outre, « SuperGuus » parle 9 langues : hollandais, anglais, français, allemand, espagnol, japonais, coréen, italien, et dernièrement, il s’est mis au russe…Et propose toujours un jeu orienté vers l’avant, vers les buts adverses, la « Tsar Academy » disposant de véloces attaquants, tel Arshavin.

e9337d76f297a208e55a7573f0fc453d.jpg

Luis ARAGONES a enfin amené la « seleccion » jusqu en demi-finale d’une compétition. Du jamais vu depuis 1984 (rappelez-vous, l’Euro 1984, en France, et la célèbre « Arconada » en finale).C’est le plus ancien, puisque né en 1938 près de Madrid. International espagnol à 11 reprises, , il a été un joueur important de l’Atlético de Madrid. Il a ensuite entraîné de nombreuses équipes de la Liga, et est devenu sélectionneur de l’équipe nationale d’Espagne en 2004. En France, et en Angleterre, ce coach au parler choc est surtout connu pour la polémique qu’il a créé en traitant Thierry HENRY de « negro de mierda ». A cette occasion, il a reçu une amende de 3000 euros…Pas cher. En 2008, il a tenu des propos extrêmement grossiers sur la radio « Onda Cero » pour justifier la non sélection de Raul, l’attaquant du Real Madrid. Il «ne baissera pas son pantalon devant les médias » ; ça, on peut le croire.

17:55 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.