Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/06/2008

SINDELAR: MOZART DU FOOTBALL AUTRICHIEN

71a177a9c06fa9c12024ba4177b4ed6c.jpg
Euro 2008, en Suisse et en Autriche. L'Autriche, le pays qui a donné naissance à une des plus belles équipes nationales de football de l'Histoire, la "WUNDERTEAM", le plus beau jeu proposé dans les années 30, à une époque où les images filmées de encontres sont rares. La "Wunderteam" qui aurait pu, qui aurait du, devenir Championne du Monde en 1934. Mais la compétition se déroule sous les yeux de Mussolini en Italie, et le régime fasciste ne saurait tolérer la moindre défaite.
Dans les rangs de l'équipe autrichienne, Matthias SINDELAR, surnommé le Mozart du football. L'Autriche se retrouve en demi-finale contre l'Italie. Les portes de la finale lui semblent ouvertes. Ce ne sont pas les intentions de Luigi Monti, le boucher de la squadra azzura, qui démonte à grands coups de lattes impunis le gringalet autrichien. La Wunderteam ne sera pas Championne du monde. L'Histoire, 4 ans plus tard, sera encore plus terrible pour l'équipe nationale d'Autriche.
Lors de cet EURO 2008 qui se déroule en partie en Autriche, rendons hommage à l'un des plus grands joueurs de football du siècle précédant: Matthias SINDELAR. Ce joueur exceptionnel a été élu plus grand sportif autrichien du XXème siècle! Dans un pays de sports d'hiver, c'est pas mal.

UNE BELLE CARRIERE:
335bd7d2266a37be3b5216ac9e450fc1.jpg

Matthias Sindelar était un footballeur autrichien né le 10 janvier 1903 à Kozlau, mort le 23 janvier 1939 à Vienne.
Matthias Sindelar est considéré comme le meilleur joueur autrichien de football de tous les temps. Malgré sa tête de bambin et son physique extrêmement chétif, son genou éternellement protégé d'un bandage, Sindelar était un avant-centre selon les conceptions d'alors, très doué techniquement, doté d'une bonne finition, véritable leader et doté de dribbles efficaces. Sa capacité d'effacer le défenseur au un contre un était exceptionnelle, car douée d'une agilité qui faisait rompre les chevilles de ses vis-à-vis. Il était un des meilleurs joueurs européens des années 1930.
Il a eu pour surnom « le Mozart du football » insistant sur sa virtuosité et aussi « l'homme de papier » (der Papierene) Ce surnom a plusieurs connotations :
-Il désigne d'abord son physique, fin comme une feuille de papier.
-Telle une feuille de papier si fine qui s'envole au gré du vent, il savait s'immiscer subtilement dans les défenses adverses.
-Rappel à son surnom de "Mozart du Football", par ses buts décisifs, il écrivait le destin d'un match, comme le faisait Mozart lorsqu'il ornait ses parchemins des notes qui le rendront célébres. A défaut de solfége, Sindelar marquera des buts.
76f06df7a8b76cfd055432887c569562.jpg

Cet homme qui fut finalement désigné par vote comme le sportif autrichien du XXème siècle était issu d'une famille modeste et commença à jouer au football dans les rues de Vienne.
À l'âge de 15 ans, Sindelar signa dans le club du Hertha Vienne avant de jouer dans l'équipe première de l'Austria Vienne qu'il mena à trois victoires consécutives en coupe d'Autriche pour ses trois premières saisons au club.
En 1926, Matthias Sindelar fit ses débuts pour l'équipe nationale d'Autriche en marquant le but vainqueur de la victoire 2-1 contre la Tchécoslovaquie. Il marqua ensuite deux buts pour une victoire écrasante 7-1 contre l'équipe de Suisse.
En 1934, Sindelar mène l'équipe d'Autriche en demi-finale de la Coupe du Monde. Blessé, il ne peut empêcher l’élimination de son équipe face à l'Italie puis la défaite pour la troisième place face à l'Allemagne.
ac96679f3f4b92143495351b451ffc8b.jpg

UNE TRISTE FIN:
7b1cd090f7e2dce32aed264b8c1044cb.jpg

Mars 1938: C'est l'Anschluss, les Allemands envahissent l'Autriche, sans aucune protestation des Etats voisins, et les Nazis annexent l'Autriche à l'Allemagne. De fait, l'Autriche n'existe plus.
Plus de raison non plus de maintenir une équipe nationale autrichienne.
Pourtant la "Wunderteam" autrichienne est qualifiée pour la Coupe du monde qui doit se dérouler au mois de juin en France. Mais cette équipe va être dissoute, les autorités nazies vont englober les joueurs autrichiens dans l'équipe du Grand Reich.
Le 3 avril 1938, comme pour dire adieu, l'Autriche joue son dernier match international contre....l'Allemagne! Sindelar a 35 ans. On le sent nerveux et apparaissant fatigué. Ses jambes, qui semblent plus maigres encore, n'ont plus l'air de vouloir continuer à courrir...Surtout pour une équipe dont le destin est scellé. Avant match, il y a eu des pressions exercées par les hitlériens pour que l'Allemagne fasse bonne figure. pourtant, la seconde mi-temps va donner à Sindelar l'occasion d'exercer sa revanche contre ce destin maudit: il lobe finement le portier allemand. 1 à 0 pour l'Autriche. Les dirigeants nazis présents au stade du prater de Vienne seront écoeurés davantage quand Sesta ajoutera un second but. Victoire 2 à 0 . Mais amère victoire. Désormais, la "Wunderteam" n'existe plus.

Refusant obstinément de quitter son pays, Matthias Sindelar refusa toujours de jouer pour l’équipe austro-allemande nouvellement formée en 1938 en invoquant son âge ou des blessures comme excuses.
Le 29 janvier 1939, on retrouva son corps inanimé ainsi que celui de sa compagne, Camilla. Officiellement, leurs décès furent imputés à un suicide au monoxyde de carbone mais une autre thèse semble privilégier un double assassinat organisé par la Gestapo, du fait de l’engagement antinazi et des origines supposées juives de Matthias Sindelar. Une enquête policière fut d'ailleurs menée, mais le rapport disparut durant la Seconde Guerre Mondiale.
L'écrivain autrichien Friedrich Torberg lui dédicaça par la suite un poème intitulé "Auf den Tod eines Fußballers" (À propos de la mort d'un footballeur). Le poète suggère que Matthias Sindelar se serait suicidé à cause de l'annexion de l'Autriche à l'Allemagne nazie en 1938.

SON PALMARES:
3beed343979e407b3f592d81f3559e86.jpg

Matthias SINDELAR a été élu sportif autrichien du XXème siècle.

Il compte 44 sélections dans l'équipe d'Autriche, où il a marqué 27 buts.
Demi-finaliste de la Coupe du monde 1934 avec la "Wunderteam".
Vainqueur de la Coupe Internationale 1932.
Finaliste en 1933 et vainqueur en 1936 de la Coupe Mitropa.
Champion d'Autriche 1924 et 1926 avec l'Austria Vienne.
Vainqueur de la Coupe d'Autriche 1924, 1925, 1926, 1933, 1935 et 1936 avec l'Austria Vienne.
ee07dee7dd03ea89cc33039ac6ee12cf.jpg

Extraits partiels tirés de Wikipedia et de l'article "Karl et les serruriers" paru dans SO FOOT n°56.

21:40 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.